LEXIQUE

A | C | D | E | F | G | L | M | O | P | R | S | V
Reset list
Gestion de la formation - 

Ce sont les plans de formation (résultats de l’analyse des besoins) qui permettent de piloter l’ensemble des activités de formation de l’entreprise. Aussi, la gestion de la formation permet un suivi administratif des formations effectuées avec tous les documents que cela implique (convention, programme, feuille de présence…). L’enjeu d’une gestion efficace pour la formation est important car les documents sont nécessaires pour permettre l’imputabilité des actions de formation en vue de la déclaration fiscale 2483.

Gestion de la formation : Assistance Formation - 

L'assistant de formation a en charge la gestion administrative, logistique de la formation professionnelle. Son rôle est d'appuyer le responsable formation dans la mise en oeuvre les politiques formation de l'entreprise.

Gestion de la formation : Besoins en formation - 

Ils désignent les compétences à acquérir pour l’atteinte des objectifs stratégiques de l’entreprise. Les demandes de formation sont les compétences que souhaiteraient acquérir les salariés et/ou que demandent leurs managers, liées à l’adaptation aux postes de travail, à l’évolution ou au maintien dans l’emploi dans l’entreprise ou lié au développement des compétences. Le recueil de ces besoins de formation permet de créer le plan de formation de l’entreprise.

Gestion de la formation : Bilan d’étape Professionnel - 

Le principe du bilan d’étape professionnel a été posé par les ANI du 11 janvier 2008 sur la modernisation du marché du travail et du 14 novembre 2008 sur la GPEC. Il a ensuite été développé par l’avenant du 3 mars 2009 de ces deux ANI pour définir ses contours et son financement. Selon l’article 1 de cet avenant, le bilan d’étape professionnel consiste en l’élaboration en commun d’un diagnostic qui permet : • Au salarié d’appréhender l’état de ses capacités professionnelles et de ses compétences pour lui permettre de construire son projet professionnel et de mesurer ses besoins au regard de ce projet professionnel • A l’employeur, de déterminer les besoins et les objectifs de professionnalisation de ce dernier, dans une optique de sécurisation des parcours professionnels. » Le bilan d’étape professionnel vise à : • Rendre le salarié acteur de son parcours professionnel afin qu’il puisse s’engager dans le développement de ses compétences et qualifications • A donner à l’entreprise et au salarié une meilleure visibilité sur les évolutions envisageables.

Gestion de la formation : Bilan Social Formation - 

Le bilan social est un document avec données chiffrées faisant état des lieux de la situation du personnel dans une collectivité. Il apporte une vue d’ensemble des caractéristiques du personnel et de leurs conditions de travail, à l’instar de « l'emploi, des rémunérations et charges accessoires, des conditions d'hygiène et de sécurité, des autres conditions de travail, de la formation, des relations professionnelles ainsi que sur les conditions de vie des salariés et de leurs familles dans la mesure où ces conditions dépendent de l'entreprise » (cf. : L2323-70 du Code du Travail). Il permet ensuite de repérer les problèmes et dysfonctionnements pour y remédier et d’anticiper une politique de gestion des Ressources Humaines. Le bilan social porte un regard sur trois années (au cours de l’année écoulée et des deux précédentes). Le bilan social formation est donc un volet du bilan social où l’on peut trouver les dépenses consacrées à la formation professionnelle continue de l’entité concernée, le coût et le nombre d’heures de formation, les dispositifs intervenus au niveau de la formation (apprentissage, congé formation, contrat de professionnalisation…)

Gestion de la formation : Budget Formation - 

Cette obligation est variable selon la taille et l’effectif de l’entreprise. Elle est de 0,55 % pour les entreprises de moins de 10 salariés, de 1,05 % pour les entreprises de 10 à 19 salariés et de 1,6 % pour celles contenant au minimum 20 salariés. Généralement, ces 1,6 % sont répartis en plusieurs sous-catégories : 0,9 % de la masse salariale sont alloués au plan de formation, 0,5 % au titre du D.I.F, contrats et périodes de professionnalisation, et 0,2 % au titre du C.I.F/Bilan de compétences/V.A.E. Enfin, différentes aides sont à la disposition des entreprises pour optimiser leur budget, à l’instar du Fond National pour l’Emploi (FNE), du Fond Social Européen (FSE)…

Gestion formation continue - 

Activités relatives à la gestion administrative, au suivi et à l’optimisation de la formation.

GPEC – Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences - 

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences est une démarche d’anticipation et de prévision des besoins futurs des entreprises et des compétences à acquérir en vue des mutations économiques, démographiques et technologiques prévisibles et au regard de la stratégie adoptée par les entreprises. Les finalités de la GPEC sont d’anticiper les évolutions des emplois et des métiers ainsi que des compétences et qualifications afin de : • renforcer le dynamisme et la compétitivité des entreprises • préserver l’employabilité des salariés Une obligation triennale de négocier sur la GPEC a été instituée par la loi de cohésion sociale du 18 janvier 2005 pour les entreprises d’au moins 300 salariés (Article L320-2 du code du travail) et un ANI sur la GPEC a été rédigé le 14 novembre 2008.